26 juin 2020 Économies d'énergie

L’effacement de consommation électrique, appelé également gestion active de la consommation, ou parfois « effacement diffus » est une solution innovante permettant de mieux piloter la consommation d’électricité. On fait généralement intervenir l’effacement quand la consommation d’électricité est plus élevée que sa production. Mais, quel est l’intérêt pour le système électrique français de faire baisser la demande en électricité et à quels moments ? Comment fonctionne ce mécanisme, quels sont ses avantages et ses acteurs ? Comment les consommateurs particuliers peuvent-ils y participer ?

A quoi sert la gestion active de la consommation électrique ?

Maintenir l’équilibre production-consommation

L’électricité est une source d’énergie encore difficile à stocker. Et pour fonctionner, le système électrique doit ajuster en temps réel la production d’électricité aux fluctuations de la consommation électrique. Or, la transition énergétique et l’intégration croissante des renouvelables bouleversent la donne. Les schémas d’équilibrage classiques du réseau électrique sont aujourd’hui caducs. D’une part, la consommation est de plus en plus difficile à prédire, suite à l’émergence de nouveaux usages, comme les véhicules électriques ou l’autoconsommation. Et, d’autre part, la production électrique est également devenue plus complexe à maîtriser, du fait notamment du développement des énergies renouvelables, par nature intermittentes. En France, c’est RTE (Réseau de Transport d’Electricité) qui est chargé de maintenir l’équilibre entre l’offre d’électricité et la demande.

Ainsi, pour garantir l’équilibre en cas de creux de consommation d’électricité, RTE peut limiter l’activité ou mettre à l’arrêt certaines centrales de production. A l’inverse, lorsqu’intervient un pic de consommation ou une baisse de la production, le système électrique doit également agir rapidement. Il convient alors de mettre en oeuvre des solutions efficaces pour maintenir de façon dynamique l’équilibre et garantir l’approvisionnement électrique.

Bien gérer les hausses soudaines de la demande d’électricité ou les baisses de production est essentiel. Le but est d’éviter le black-out, soit une coupure de courant généralisée. En effet, une telle situation aurait des répercussions économiques désastreuses. Elle mettrait à mal des services essentiels à la vie de la nation comme les entreprises, par exemple. L’enjeu est donc de taille et nécessite de développer des solutions nouvelles, durables et performantes.

Quelles solutions pour maintenir l’équilibre du système électrique ?

Plusieurs solutions s’offrent à RTE en cas de déséquilibre sur le réseau.

Première solution : augmenter la production.

RTE peut choisir d’importer de l’électricité des pays voisins, comme l’Allemagne, l’Italie, ou l’Espagne… Ou bien d’avoir recours à de la production d’urgence en France. Mais ces options, faciles à mettre en oeuvre, présentent toutefois deux désavantages majeurs :

  • Elles sont coûteuses car il faut acheter l’énergie aux moments où elle est la plus chère ou lancer une unité de production en urgence.
  • Et elles sont bien souvent très polluantes. L’électricité produite en pointe est généralement assurée par des centrales à gaz, à charbon ou au fioul. Et on le sait, la combustion des énergies fossiles rejette énormément de CO2 et impacte directement le réchauffement climatique.

Deuxième solution : diminuer la demande.

Pour faire face aux déséquilibres entre production et consommation, le système électrique peut recourir à des solutions d’effacement électrique. Cela signifie qu’au lieu d’augmenter la production, RTE actionne des leviers pour faire baisser la consommation électrique. On appelle ce mécanisme d’ajustement la gestion active de la consommation ou encore effacement de consommation électrique. Ce mécanisme est plus intéressant économiquement mais aussi d’un point de vue écologique. Il évite en effet de recourir à des moyens de productions de pointe, généralement alimentés avec des énergies fossiles.

Quelles sont les solutions d’effacement de consommation électrique ?

Pour organiser l’effacement des consommations, RTE s’appuie sur deux grands types de consommateurs : les industries et les particuliers. A eux deux, ils rassemblent plus de la moitié de la consommation d’électricité en France.

L’effacement de consommation électrique pour les industriels

L’industrie représente 17% de la consommation totale d’électricité en France. En effet, la plupart des sites industriels fonctionne avec des machines électriques, souvent très énergivores. En effaçant temporairement leur consommation, on peut donc remédier à une trop forte tension sur le réseau.

L’effacement industriel résulte d’un contrat entre l’entreprise et RTE. En échange de tarifs avantageux et de contreparties financières, les sites industriels s’engagent à arrêter de soutirer de l’électricité au réseau à certains moments de l’année, selon un calendrier définis à l’avance. Suite à un signal de RTE, ils stoppent leur consommation d’électricité. Pour poursuivre leurs activités certaines entreprises ont recours à des groupes électrogènes. Au final, ces actions aident à lisser les pointes de consommation et à limiter les risques de black-out, mais elles restent limitées.

L’effacement résidentiel ou diffus pour les particuliers

D’après RTE, le secteur résidentiel totalise 35,7 % de la consommation finale d’électricité de l’Hexagone, ce qui est considérable. Moins connue du grand public et plus récente que l’effacement industriel, la gestion active de la consommation des particuliers ou effacement résidentiel, n’en est pas moins une solution très efficace. Elle a également l’avantage de placer le consommateur au cœur du dispositif et de le rendre acteur de la transition énergétique.

Le principe de fonctionnement de la gestion active pour les particuliers

Selon l’ADEME, le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire représentent 77% de la consommation d’un foyer chauffé au tout électrique. C’est donc là qu’il faut agir prioritairement puisque ce sont les plus gros postes de dépenses du logement. La gestion active de la consommation électrique des particuliers consiste notamment à réduire sur de très courtes durées la consommation d’appareils énergivores lorsque le système électrique en a besoin et ce, de façon simultanée dans de très nombreux foyers. Les appareils concernés sont principalement les radiateurs et chauffe-eau électriques ou les pompes à chaleur. On parle ici de consommations dites « flexibles » car elles ne revêtent pas d’aspect vital immédiat dans le foyer. Ainsi, l’effacement de consommation ne concerne ni l’éclairage, ni les appareils branchés sur les prises de courant ou les appareils ménagers.

Bien entendu, il quasiment impossible pour les particuliers de s’organiser entre voisins pour diminuer leur consommation d’électricité aux moments utiles au réseau. D’autant plus que les besoins de flexibilité électrique peuvent survenir alors qu’ils sont absents de leur domicile. Or, pour aider à maintenir l’équilibre du réseau, il est nécessaire de coordonner et d’agréger en temps réel ces actions. C’est le rôle des opérateurs d’effacement résidentiel, qui nécessite savoir-faire et maîtrise technologique de haut niveau.

Voltalis, précurseur de l’effacement de consommation résidentiel

Ainsi, lorsque le système électrique a besoin de plus de flexibilité, le boîtier d’effacement de consommation de Voltalis procède à de très courtes modulations sur le chauffage électrique et le ballon d’eau chaude des foyers équipés. Une fois agrégées, ces baisses de consommations offrent au système électrique un volant de flexibilité non négligeable.

À l’échelle nationale, la somme de toutes ces petites modulations change réellement la donne. Comme elles sont synchronisées et agrégées, elles permettent de faire baisser la demande et soulagent le réseau aux moments où il en besoin. C’est l’intérêt de la solution d’effacement de consommation de Voltalis : grâce à sa technologie reconnue, nous pouvons tous ensemble avoir plus d’impact au profit de la transition écologique et chacun peut y participer sans effort et sans se priver !

À l’échelle individuelle, ces modulations de consommation génèrent des économies d’énergie sans aucun impact sur le confort des occupants. Elles sont en effet imperceptibles puisqu’une modulation dure environ 10 minutes. La température du foyer n’a pas le temps de baisser, du fait de l’inertie thermique du logement. Et elles permettent de faire un geste éco-citoyen en faveur de l’environnement !

Bon à savoir : comment bénéficier gratuitement du boîtier Voltalis ? En fait, c’est très simple : il suffit que votre résidence principale soit chauffée à l’électricité et qu’elle dispose de plus de 3 radiateurs électriques. 
Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez nos experts !

Effacement de consommation résidentiel : quels avantages ?

Des bénéfices pour le système électrique

On l’a dit, l’effacement diffus permet de réduire sa consommation électrique sans s’en rendre compte. De fait, vous réalisez des économies d’énergie sans effort et faites baisser vos factures d’électricité. Mais, en offrant plus de flexibilité au réseau, la gestion active de la consommation favorise également l’intégration des énergies renouvelables. En effet, en diminuant la demande aux moments clés, elle permet de compenser leur intermittence. Par exemple, lorsque le vent chute pour l’éolien, ou que le soleil se cache pour le photovoltaïque. Enfin, l’effacement de consommation permet de limiter les coûts d’investissements publics sur le réseau destinés à faire face aux pics de plus en plus élevés et imprédictibles.

Pour les consommateurs, des économies d’énergie tout au long de l’année

Selon l’INSEE, le montant moyen de la facture d’électricité des ménages est de 960 euros par an. Et celui d’un foyer chauffé au tout électrique est de 1700€ par an. Il s’agit d’une somme conséquente, notamment dopée par le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Comme nous l’avons dit plus haut, ces derniers constituent 77% de la consommation annuelle d’électricité d’un foyer chauffé au tout électrique

C’est pourquoi, pour soulager le réseau électrique tout en faisant réaliser des économies aux particuliers, l’effacement de consommation va jouer sur ces deux postes de dépense. En modulant les équipements électriques les plus énergivores – notamment aux moments où le système en a besoin – Voltalis offre aux ménages la possibilité de diminuer leur consommation et leur facture énergétique. Sur l’année, cela peut représenter jusqu’à 15% d’économies d’énergie pour les foyers équipés. Et au niveau national, cette solution offre un bon moyen d’aider les français à réduire leurs consommations électriques tout en participant activement à la transition énergique, sans effort pour eux !

Bon à savoir : s’équiper d’un boîtier Voltalis, combien cela coûte ?
La pose, le suivi et la maintenance du boîtier Voltalis sont gratuits. Si vous êtes un particulier chauffé au tout électrique, il n’y a donc aucun frein à choisir l’effacement de consommation.
Profitez-en dès à présent !

La préservation du confort dans le logement

D’un point de vue du confort thermique, cela ne change rien pour les ménages. En effet, réduire la consommation de chauffage pendant quelques minutes ne provoque pas une chute de la température dans le logement. D’ailleurs, avec Voltalis, les ménages ne perdent jamais la main sur la gestion de leurs appareils électriques. S’ils le désirent, ils peuvent tout à fait interrompre manuellement les modulations.

Une réduction de l’empreinte carbone

Selon le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, en 2017, le secteur résidentiel représentait un « cinquième des émissions nationales de CO2 dues à la combustion d’énergie ». Outre l’aspect économique, la gestion active de la consommation permet également une diminution notable des émissions de CO2. En s’équipant d’un boîtier de gestion active de consommation chaque particulier peut agir directement pour l’environnement. En effet, l’effacement de la consommation de plusieurs dizaines de milliers de ménages coordonné aux bons moments peut permettre d’éviter la mise en service d’une centrale thermique. Et pour vous ? Avec le boîtier d’effacement de Voltalis et ses services associés, vous réduisez de 30% les émissions de CO2 de votre logement et vous réalisez un geste éco-citoyen au profit de tous !

Aujourd’hui soutenu par les politiques publiques nationales, via la PPE et les politiques européennes, l’effacement de consommation résidentiel présente de multiples avantages. Pour le système électrique, la gestion active des consommations des particuliers reste l’une des meilleures options pour relever les défis de la flexibilité et des nouveaux besoins en maîtrisant les coûts. Mais c’est aussi un moyen simple et économique pour les particuliers de répondre aux besoins de la transition écologique.

Restez au courant avec
nos dernières actualités !