03 juin 2020 Mieux comprendre l'électricité

D’après l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), en 2019, les ménages ont dédié 5,68 % de leur consommation d’électricité à l’éclairage. Le choix des ampoules influe évidemment sur ce chiffre. Alors, dans quelle mesure, les ampoules basse consommation permettent-elle de faire des économies d’énergie ?
Voltalis vous guide dans vos choix, qui peuvent parfois s’avérer compliqués !

Une ampoule basse consommation, qu’est-ce que c’est ?

Le saviez-vous ? Les lampes dites halogènes ont été retirées du marché en 2018 parce que leur rendement est très faible. En effet, 90 à 95% de l’énergie consommée est transformée en chaleur et non en production de lumière !

L’ampoule basse consommation est parfois appelée « lampe fluorescente compacte » (LFC) ou « fluocompacte ». Sans filament, les ampoules basse consommation sont souvent reconnaissables à leur forme tubulaire ou en spirale.

Ampoules basse consommation et LED : quelles différences ?

Les ampoules basse consommation sont souvent associées aux ampoules LED (pour Light-Emitting Diode, soit Diode Électroluminescente en français). La confusion est compréhensible puisque ces deux types d’ampoule présentent une consommation électrique réduite. Cependant, elles restent différentes. En effet, la lampe fluocompactante fonctionne grâce à un mélange d’argon et de mercure alors que la LED émet de la lumière grâce à une diode électro-luminescente.

Cliquez sur le bouton pour tester votre éligibilité.

Quelles sont les ampoules les plus économiques ?

Selon le type d’ampoule utilisée, la consommation varie et de fait les économies aussi !

Les ampoules à incandescence consomment énormément d’électricité puisque seulement 5% de l’électricité sera utilisée pour éclairer (le reste est dépensé en chaleur). Même si elles sont peu onéreuses (moins de 2€ par ampoule) elles sont de moins en moins utilisées au profit des ampoules LED et basse consommation.

Les ampoules halogènes, également grosses consommatrices d’électricité, ont une durée de vie pouvant aller jusqu’à 3 000 heure et émettent 20% de lumière en plus qu’une ampoule classique . En revanche avec un coût souvent autour de 10€ elles sont de plus en plus délaissées.

Les ampoules LED ont, quant à elles, l’avantage d’offrir à la fois une grande luminosité, une faible consommation électrique mais aussi un éclairage maximal instanné. Avec une durée de vie allant de 15 000 à 100 000 heures, elles restent toutefois encore chères avec des tarifs allant de 8€ à 15€.

Les ampoules basse consommation, peu consommatrices d’électricité, ont l’avantage d’associer une durée de vie de 5 000 à 15 000 heures à un coût modéré : 6€. Leur seul incovénient est une atteinte de la luminosité maximale allant de quelques secondes à 2 minutes.

Les LED et lampes basse consommation ont donc vocation à faire baisser la consommation d’énergie et donc la facture d’électricité des ménages.
Pour vous donner une idée des économies réelles réalisées, voici un tableau comparatif des ampoules halogènes, ampoules fluocompactes et LED. La consommation y est mesurée en lumens / Watt.
Plus la valeur est haute, plus les économies seront grandes.

Type d’ampouleConsommation en lumens/WLongévitéCoût annuel par ampoule (à raison d’une heure de fonctionnement quotidien)
Lampe halogèneEntre 12 et 20Entre 2 000 et 3 0002,70 €
Ampoule basse consommationEntre 50 et 70Entre 6 000 et 10 000 heures0,70 €
LEDEntre 60 et 100Entre 15 000 et 100 000 heures0,50 €

Une ampoule basse consommation consomme donc 3 à 4 fois moins qu’une lampe halogène.
Toutefois, l’ampoule LED demeure celle qui présente la meilleure efficacité énergétique.

Ampoules basse consommation : prix et impact environnemental

A l’achat, les ampoules fluocompactes tendent à être un peu moins chères que les LED. Mais sur la longue durée, la LED permet de faire plus d’économies d’énergie. Surtout qu’avec l’évolution des technologies, la durée de vie moyenne des LED augmente d’année en année et leur prix baisse.

Enfin, les lampes fluorescentes, si elles sont peu énergivores ne sont pas pour autant parfaitement écologiques. On l’a dit, elles contiennent différents gaz, essentiels à leur fonctionnement. C’est pourquoi, usagées, elles sont encore difficiles à recycler. Pour la même raison, elles sont considérées comme nocives. En effet, en se brisant, les ampoules basses consommations peuvent représenter un danger pour la santé. En cas de casse d’une lampe fluocompacte, l’Ademe recommande d’aérer la pièce quelques minutes avant de pouvoir y pénétrer à nouveau.

Finalement, on peut dire que les LED sont les ampoules les plus économes. Avec des tarifs de plus en plus bas, elles font preuve d’une longévité impressionnante et de belles performances énergétiques. En cela, elles constituent l’avenir de l’éclairage.

VOUS PAYEZ TROP
D’ ÉLECTRICITÉ ?

Réalisez 15% d’économies avec notre solution 100% gratuite !

Testez votre éligibilté en 2 min.

Restez au courant avec
nos dernières actualités !